ALTERVILLES > Programme et organisation


Programme et organisation


Opéré conjointement par l’Université Jean Monnet, Saint-Etienne et Sciences Po Lyon, le programme du parcours Altervilles donne accès, dans certaines conditions, à l’acquisition d’un double diplôme :
  • Diplôme de master délivré par l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne,
  • Diplôme de Sciences Po Lyon

Cité campus 12 février 2013 - Présentation d' Altervilles

EN COURS D'ACTUALISATION
Organisation générale
Le programme du parcours Altervilles s’organise sur deux années pleines : M1 et M2 universitaire, 4e et 5e année de Sciences Po. Sauf cas spécifiques (étudiants étrangers en mobilité, étudiants en formation continue ou complémentaire), les étudiants doivent donc suivre les 2 années pour obtenir le diplôme de master et / ou le diplôme de Sciences Po de Lyon.

Le programme de cours, d'une durée de 700 heures environ sur deux années, comprend des enseignements fondamentaux et professionnels. Il demande un travail personnel régulier et soutenu ainsi que la participation à des projets impliquant un travail collectif.

   
Les temps forts du parcours
  • Un voyage d’étude au premier semestre du master 1,
  • Un projet collectif (ou un mémoire de recherche réalisé dans le cadre d’un séminaire) au cours de l’année de M1,
  • Un stage ou un séjour académique à l’étranger au deuxième semestre du M2.

   
Une forte internationalisation

Le parcours Altervilles se caractérise par une forte internationalisation de la formation. Cet effort repose sur l’offre de cours introductifs et conclusifs de chaque semestre, professés par des enseignants-chercheurs étrangers en anglais. Ces cours constituent des ouvertures pertinentes à des situations urbaines et des problématiques de recherche innovantes.
Du côté des étudiants, l’internationalisation se traduit tout d’abord une composante importante d’étudiants étrangers dans les promotions. Elle se concrétise ensuite par la possibilité offerte aux étudiants d’effectuer en semestre 3 un séjour dans une université étrangère. Un tiers des effectifs étudiants du M2 pourrait être concerné par ce dispositif de séjours de formation et de recherche dans des universités étrangères.