ALTERVILLES > Objectifs de la formation


Objectifs de la formation

Saisir le titre de niveau 3 ici.

Dans le contexte de l’urbain généralisé, le tropisme métropolitain et les politiques urbaines néolibéralisées  qui l’alimentent sont dominants.
Toutes les villes et métropoles doivent-elles se développer selon les mêmes modèles voire adopter les mêmes politiques et stratégies urbaines stéréotypées ?
Comment accompagner les villes et métropoles ayant moins d’opportunités ?
Sur quels leviers agir pour une ville  plus juste et des politiques urbaines inclusives ?
Peut-on contribuer à inventer des politiques urbaines alternatives, élaborées et conduites dans une perspective bottom-up, qui cherchent à promouvoir le droit à la ville, à la justice sociale et environnementale, sans se laisser submerger par les logiques marchandes ? 

Autant de questions auxquelles cherchent à répondre le parcours Altervilles en s’adressant à de futurs professionnels des stratégies et politiques urbaines – professionnels de la maîtrise d’ouvrage, de l’assistance à la maîtrise d’ouvrage, de la prospective, de l’aide à la décision, de l’évaluation et de la participation… qui pourront, par leurs connaissances et leurs expériences, faire valoir d’autres référentiels que ceux des villes-mondes ou des seuls groupes économiquement dominants.

Moins visibles que celles des « villes qui gagnent », les ressources urbaines des « villes intermédiaires sont trop souvent appréhendées et analysées en termes de dysfonctionnements voire de handicaps : décroissance démographique, populations ethnicisées, populations à revenus modestes, activités industrielles, etc. Dans le parcours Altervilles, ces ressources constituent des leviers de redéveloppement dans une approche globale des configurations et des conditions urbaines, qui peuvent aussi intéresser les grandes métropoles et les inégalités qu’elles génèrent.

Saisir le titre de niveau 3 ici.
   

Le programme de la formation Altervilles a été élaboré en lien étroit avec de nombreux praticiens de l’urbain qui partagent la conviction que ces ressources constituent des ressorts incontournables des politiques de développement et de gouvernement urbain. Il s’appuie sur une démarche de formation intense, critique, par la recherche et la mobilisation des travaux scientifiques relevant de la « nouvelle critique urbaine ».

La spécificité du parcours est de proposer une formation « par les alternatives » c’est-à-dire une formation qui, assumant un parcours professionnalisant adossé à la réflexivité de la recherche, s’attache à sensibiliser les étudiants à la variété des situations, des ressources disponibles et des options politiques et techniques pour inventer des villes plus justes et créatrices.

Le parcours Altervilles s’inscrit dans la mention de master « Ville et Environnements Urbains »